Accueil > Initiatives locales > Les Diplo-docus 2017 - 2018

L’atelier de conversation

Samedi 3 février à 20h30 au Cinéma Les Variété à Veynes. (Localisation ici.)

« Diplo-docus » exceptionnel avec la projection en avant-première du documentaire "L’atelier de conversation" de Bernhard Braunstein (2017, 1h12).
La projection sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

Bernhard Braunstein, cinéaste autrichien, vit en France depuis sept ans. À son arrivée, ne parlant pas le français, il a voulu et donc entrepris d’apprendre la langue. Son expérience, c’est celle de tous les gens arrivant de tous les coins du monde dans un pays inconnu, de tous les étrangers confrontés à la même nécessité, à la même difficulté immédiate qui est celle de s’exprimer. Commençant naturellement par une auto-formation, ainsi qu’il le dit, et passant par les livres et les cours de langue, voici qu’il s’inscrit pendant un an dans l’« Atelier de conversation » proposé par la Bibliothèque du Centre Pompidou, atelier encadré par des animateurs.
C’est cet épisode particulier de la vie personnelle de Bernhard Braunstein, un atelier chaque semaine pendant un an, qui est au principe de Atelier de conversation et en constitue le déroulement.
Pour autant, la trame du film se situe bel et bien au-delà de l’apprentissage d’une langue, thème qui n’en constitue qu’un prétexte, une opportunité, la chance de découvrir des gens autres, venant d’horizons autres et souvent très différents.
Aussi était-il important pour le réalisateur de filmer des gens qui ont en commun à peu près les mêmes valeurs : respect, ouverture à la différence, accueil de la nouveauté, partage et croisement des points de vue… Par conséquent, Bernhard Braunstein a voulu accorder la forme filmique à cette volonté d’horizontalité, en filmant par exemple chacun à la même distance, par souci de cohérence entre fond et forme, ce qu’on retrouve dans le montage.
Pas de censure dans l’éventail des thèmes de conversation abordés par les animateurs autour de questions politiques, mais seulement un choix de cinéaste : les conflits forts auxquels ont été confrontés certains apprenants avant de quitter leur pays, la question des préjugés, l’accueil des étrangers, l’égalité entre hommes et femmes…
Et le film, tourné avant les élections présidentielles, nous plonge volontairement dans une actualité présente dans notre quotidien.

Atelier de conversation est soutenu par de nombreuses associations dont le réseau des Alliances Françaises, le Secours catholique, Emmaüs, France Terre d’Asile, le UNHCR France, La Cimade, le Comede, Bibliothèques Sans Frontières, l’Association des Bibliothécaires de France, l’Agence de promotion du FLE, le Réseau Éducation Populaire… peut constituer une ressource de sensibilisation importante.