Accueil > Autour d’Henri Guillemin

Entretien avec Sébastien Navarro

Les pauvres font l’Histoire, les autres la commentent. Ces mots relevés sur un mur, Sébastien Navarro aime les rappeler dans Péage Sud, son livre sur les Gilets Jaunes. Dans sa tournure un rien assassine, la phrase est censée secouer une habitude généralement prise sur les bancs d’école, sans y prendre garde, à savoir penser que l’Histoire est telle que la racontent les dominants. C’est le préjugé qu’a combattu avec force détermination Henri Guillemin, en tant qu’historien. De fait Péage Sud, c’est plus qu’un récit de 335 pages sur les Gilets Jaunes.

Nous sommes allé rencontrer Sébastien navarro pour qu’il nous en dise plus :