Accueil > Initiatives > Les Diplo-docus 2018-2019

Castel, l’empire qui fait trinquer l’Afrique

Mardi 27 novembre à partir de 18h00 au Bar au Gorille, 38 rue Jean Eymar à Gap
localisation ici

Les Diplo-docus reprennent à Gap en partenariat avec Attac05.

« Diplo-docus » autour de l’article du Monde diplomatique d’octobre 2018 : "Castel, l’empire qui fait trinquer l’Afrique" par Olivier Blamangin.

« Familial et international » : c’est ainsi que se présente le groupe Castel, propriétaire de la chaîne de cavistes Nicolas et des marques de vin Baron de Lestac, Vieux Papes ou encore Malesan. Internationale, l’entreprise l’est devenue au fil d’acquisitions de grandes maisons de négoce. Familiale, elle l’est restée par la maîtrise de son capital, qui place le clan Castel dans les dix premières fortunes françaises. Le fondateur, M. Pierre Castel, 91 ans, assure toujours la direction du groupe et cultive le goût du secret : très peu d’interviews, et aucune publication financière institutionnelle puisque le groupe n’est pas coté en Bourse. Il a fallu une longue enquête pour reconstituer son organigramme (1) et évaluer ses résultats financiers, autant d’éléments dissimulés aux analystes.
Derrière le géant viticole se cache un autre empire, africain celui-là, dans la bière, les boissons gazeuses et le sucre. Moins médiatique, mais bien plus vaste, et surtout très rentable, implanté sur un continent en pleine croissance, il assure depuis trois décennies la prospérité du groupe Castel.

La discussion autour de l’article sera précédée par la projection du court documentaire (34 mn) "Le dictateur bienveillant" de Bernhard Braunstein :

Quelle vision de l’Afrique, de la politique, de la démocratie, a un fonctionnaire colonial ? Norbert Abeles parle sans ambages de sa vie et de la vision du monde qu’il s’est faite lorsqu’il a dû quitter Vienne en 1938 pour fuir le nazisme : il faut être dur pour survivre.
D’une dictature, l’autre, Norbert Abeles s’engage dans le service colonial britannique, puis, après la décolonisation, travaille à la fois pour l’Unesco et plusieurs despotes africains.
Installé depuis soixante ans en Afrique, marié à une femme africaine dont il a adopté les enfants, Norbert Abeles témoigne de l’ambivalence de son parcours.

Au programme de cette soirée :

À 18h00 :

  • Lecture partielle et commune de l’article paru dans Le Monde diplomatique d’octobre 2018 " Castel, l’empire qui fait trinquer l’Afrique " d’Olivier Blamangin
  • Discussion et partage autour de l’article

À partir de 19h15 :

  • Projection du documentaire "Le dictateur Bienveillant" de Bernhard Braunstein
  • Pot commun.

Le site du Monde diplomatique
Le site des Amis du Monde diplomatique
La route qui mène au Bar au Gorille
Le lien avec l’article

Sous-titré en anglais, une courte présentation du "Dictateur bienveillant".
Bien sûr, si vous préférez le voir en entier et surtout sous-titré en français, il faut venir au Bar au Gorille le 27 novembre !

THE BENEVOLENT DICTATOR TRAILER from Martin Hasenöhrl on Vimeo.